DETTE INTERIEURE

Selon l’Agence Gabonaise de Presse, rapportant les propos de Brice Laccruche Alihanga, Directeur de Cabinet du président gabonais, le plan de 310 milliards FCFA s’inscrit dans le cadre de l’ambitieuse réforme de l’Etat, notamment à travers la renégociation et la restructuration de la dette publique dans des termes plus favorables. In fine, cela permettra au Gabon de retrouver ses capacités nécessaires pour relancer l’économie à travers des politiques d’investissement ambitieuses qui doivent profiter à l’ensemble des Gabonais, dont l’amélioration des conditions de vie quotidienne demeure la priorité.