REFORME DE LA CEEAC
Le cabinet Sofreco en bonne position

 

Dans le cadre de la réforme institutionnelle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), le cabinet français Sofreco semble avoir supplanté ses concurrents au niveau de l’offre technique mais doit faire des concessions pour s’arrimer au budget prévu par l’organisation régionale.

Rappelons que c’est lors des assises de la CEEAC, en novembre 2016, à Yaoundé, au Cameroun, que les experts ont évoqué la désuétude des textes de l’institution communautaire datant du 18 octobre 1983. Constat qui a amené les participants à recommander la révision du règlement financier de la CEEAC, du 28 juin 2005, le statut du personnel du Secrétariat général du 28 août 1987, le règlement intérieur du Secrétariat général du 20 juillet 2006 et les manuels de procédures.

Décision a ainsi été prise de réformer la CEEAC et de recruter un cabinet pour accompagner ce processus. Et, selon Ecofin, le Comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), lors d’une réunion tenue au Gabon les 5 et 6 février derniers, a procédé à l’examen des offres concernant l’engagement d’un cabinet à cet effet.

Le compte-rendu de cette réunion indiquerait alors que Sofreco aurait obtenu la note de 83,78 points, supérieure à la note minimale qui est de 80 points sur 100. Quant à l’offre financière, le cabinet compte facturer ses prestations pour un montant de 644 millions FCFA, hors douanes.

Des négociations devaient alors être engagées dans la mesure où le budget prévu pour le projet de la réforme ne dépasse pas les 500 millions FCFA. Ainsi, toujours selon Ecofin, le Comité aurait demandé au secrétariat technique de contacter Sofreco, afin que ce dernier révise à la baisse ses prétentions. Une initiative qui aurait abouti à une nouvelle proposition de 511,07 millions FCFA.

Cette nouvelle offre permettra alors l’ouverture des discussions pour la confection d’un contrat de prestation de service et la tenue d’un calendrier de la feuille de route de la réforme institutionnelle de l’organisation qui regroupe 11 Etats et dont la présidence est actuellement assurée par le Président Gabonais Ali Bongo Ondimba.