TRANSPORT FERROVIAIRE : Estelle Ondo à Abanga

TRANSPORT FERROVIAIRE
Estelle Ondo à Abanga

 

Ce mardi, le ministre en charge des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo, s’est rendu sur les lieux du déraillement du train minéralier, dans la localité d’Abanga, à 156 km de la gare d’Owendo. Elle a saisi l’occasion pour rappeler que le tronçon Owendo-Ndjolé est le plus vieux de cette ligne. Il a 40 ans. Et d’expliquer que le cycle naturel de vie reprend ses droits. Les zones de marécage et les lacs réapparaissent là où l’homme les avait fait disparaître.

L’aménagement des zones dites instables constitue la priorité du Programme de remise à niveau du chemin de fer (PRN). La maîtrise des phénomènes physique et naturel est la clé de la réussite du chantier de renouvellement de la voie ferrée.

Le gouvernement conduit par le Premier ministre Emmanuel Issozet Ngondet, en lien avec la Setrag (Société d’exploitation du Transgabonais), envisage de mettre en place les mécanismes de gestion de ces zones qui répondent à l’exigence de sécurité, à la fluidité du trafic et aux attentes des opérateurs économiques.

Rappelons que le membre du gouvernement a aussi effectué, il y a quelques semaines, à Booué et à Franceville, une visite d’inspection axée sur le transport ferroviaire. Estelle Ondo est allée évaluer l’avancée du Plan de mise à niveau financé par Setrag et l’Etat gabonais, visant à l’amélioration des conditions de sécurité pour les usagers de la voie ferrée dans cette partie du pays.

Lancé officiellement en 2015, le Programme de remise à niveau des infrastructures ferroviaires de la Setrag est prévu pour durer 7 ans. La société du groupe français Eramet espère renouveler au total 650 Km de railles à travers le Gabon.