DROITS D'AUTEUR : Des artistes touchent leurs premiers chèques

DROITS D’AUTEUR
Des artistes touchent leurs premiers chèques

 

Pour la première fois depuis pratiquement 48 ans, des artistes gabonais ont pu recevoir leurs chèques à titre de paiement de la redevance des droits d’auteurs à la suite d’une première sélection effectuée par le Bureau gabonais des droits d’auteurs et des droits voisins.

Une meilleure organisation en matière de droits d’auteurs et de droits voisins a permis enfin de rémunérer les artistes gabonais. Les premiers chèques pour le règlement de la redevance des droits d’auteurs ont été attribués à des artistes gabonais, le jeudi 15 février à Libreville, après presque un demi-siècle d’attente.

«Cela fait en effet 48 ans que les artistes gabonais, toutes expressions confondues, attendent ce jour. Cela fait 48 ans que cette question est sur la place publique», a reconnu le ministre en charge de la Culture, des Arts et Traditions, Alain-Claude Billie-By-Nzé, lors de la cérémonie de remise solennelle des chèques aux artistes.

A l’occasion, dix chèques ont été d’abord remis à ces artistes qui ont accédé au processus d’enregistrement de leurs œuvres et qui ont procédé à leur inscription auprès du Bureau gabonais des droits d’auteurs et des droits voisins (Bugada). Pour le ministre Alain-Claude Billie-By-Nzé, la remise de ces premiers chèques témoignent actuellement de la reconnaissance et de l’entrée en vigueur effective de la question des droits d’auteurs et des droits voisins au Gabon.

Les artistes présents en grand nombre lors de la cérémonie se sont en tous cas réjouis de ce « premier pas ». «C’est le geste qui compte», a réagi le chanteur Vyckos Ekondo, parmi les bénéficiaires des premiers chèques. D’autres artistes, considérés comme étant des doyens de la culture gabonaise, comme Mack Joss, Santos et le cinéaste Melchy Obiang ont également perçu leurs chèques.

Alain-Claude Billie-By-Nzé est persuadé que les artistes gabonais sont cependant «conscients du chemin qui reste pour couvrir l’ensemble des champs relatifs aux droits d’auteurs et aux droits voisins et conscients que les choses auraient pu se présenter et s’organiser différemment».

Il y a, en tout, pour commencer, 95 artistes bénéficiaires de la redevance des droits d’auteurs déjà sélectionnés. Mais tous les artistes du pays pourront continuer à s’inscrire au processus auprès du Bugada.