CESE
Ouverture de la session ordinaire

 

Sous la présidence de René Ndemezo’o Obiang le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a procédé à l’ouverture officielle de sa session ordinaire. Suite à la dernière révision de la Constitution conséquemment à la tenue du dialogue national inclusif, cette institution a vu ses missions « renforcées et enrichies » par l’intégration du volet environnemental parmi ses champs de compétences.

Le numéro un du Cese a souligné à cette occasion que tout doit être fait pour réussir la mission première de l’institution qui est de conseiller l’Exécutif sur les aspects socioéconomiques et environnementaux du pays. Le Président a indiqué en outre qu’au cours de la présente session, les conseillers économiques, sociaux et environnementaux, se pencheront sur deux sujets s’inscrivant dans le cadre des réflexions sur le développement durable du Gabon dans un contexte d’insécurité internationale.

Précision a aussi été donnée quant à l’importance de se pencher sur les liens entre l’employabilité des jeunes et la stabilité économique et sociale du Gabon. Ainsi, le Cese examinera les différentes pistes susceptibles de générer une dynamique de création d’emploi de jeunes en vue d’assurer à notre pays une stabilité à la fois économique et sociale durable.

Par rapport aux questions liées à l’environnement. René Ndemezo’o Obiang a insisté sur la nécessité de se préoccuper de l’incidence de l’insécurité et de celle de la dégradation de l’environnement sur le processus de développement durable. « C’est également l’occasion pour notre institution de s’imprégner véritablement de ses nouvelles missions afin de proposer des avis robustes et pertinents en matière de politique environnementale et de la politique de sécurité », a-t- il souligné.

Ainsi, les conseillers du Cese ont été appelés « à faire preuve d’audace et d’esprit créatif » pour que le Conseil économique social et environnemental, puisse jouer pleinement son rôle. A savoir enfin que le Conseil se réunit chaque année de pleins droits en deux sessions ordinaires de vingt jours chacune. La première session s’ouvre le troisième mardi de février et la seconde, le premier mardi de septembre.