CHU MÈRE-ENFANT JEANNE EBORI
Signature du contrat de gestion et de management

 

Le Centre hospitalier universitaire Mère-Enfant Jeanne Ebori, grâce au contrat de gestion et de management fraîchement signé, va être administré par un partenariat public- privé. Objectif : instaurer un système de management qui « garantisse une qualité de soins irréprochables aux populations gabonaises. »

C’est le sens de la signature ce 21 février, du contrat de gestion et de management dudit hôpital, entre le Ministre d’Etat en charge de la santé Denise Mekam’ne Edzidzie et le partenaire espagnole du groupe Sphera Health Management Antares. Cérémonie présidée par le Premier Ministre, Emmanuel Issoze Ngondet.

L’événement qui a vu la présence de plusieurs hautes personnalités gouvernementales, à l’instar du Ministre d’Etat en charge du Budget Jean Fidèle Otandault, s’est déroulé dans les locaux de ce pôle d’excellence hospitalier. Il est « le témoignage de la volonté fortement exprimée par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, de voir notre pays se doter, non seulement d’infrastructures sanitaires de haut niveau, mais également de voir la qualité de la prise en charge médicale des populations s’améliorer de manière substantielle » a dit le chef du gouvernement ».

En passant par un modèle de gestion et de management privé, le gouvernement veut rompre avec « les sempiternelles insuffisances » au centre des récriminations et plaintes émises par de nombreux patients dans les hôpitaux publics. Le choix du partenaire privé répond à cet impératif catégorique. Son expertise est reconnue dans le domaine de la gestion hospitalière, notamment au Rwanda où le groupe a conforté ses actions.

Le Premier Ministre a demandé au manager le respect du cahier des charges défini d’accord partie et de mettre en œuvre un plan d’ouverture officielle des activités du CHU Mère- Enfant de Jeanne Ebori dans un avenir proche. Une visite guidée des principales salles de soins et laboratoires a clôt la cérémonie.