PME
Outil d’autonomisation de la jeunesse

 

Des avancées notables ont été remarquées au Gabon dans le domaine de l’entrepreneuriat. Les petites et moyennes entreprises (PME) sont devenues au cours des derniers temps un outil essentiel pour la diversification de l’économie et pour l’autonomisation de la jeunesse.

Les jeunes créateurs d’entreprise augmentent en nombre au Gabon. Selon le ministre sortant en charge des petites et moyennes entreprises, Biendi Maganga-Moussavou, les compétences au Gabon sont actuellement suffisamment développées pour le développement de l’entrepreneuriat, notamment chez les jeunes.

Lors d’une rencontre à l’espace PME de Libreville, il a tenu à mettre l’accent sur le potentiel de la jeunesse à s’autonomiser à travers les PME, tout en contribuant à la diversification de l’économie du pays.  «Je suis très satisfait de l’engagement de nos jeunes créateurs d’entreprises, de la réalisation des jeunes qui se lancent dans l’entrepreneuriat. Je suis heureux de voir combien de fois ils ont adhéré à cette vision du chef de l’Etat qui est d’autonomiser les jeunes, par la création d’entreprise, le fait de faire en sorte que chacun garantisse son emploi, que chacun trouve sa place dans la société», a-t-il lancé.

«Le dispositif mis en place, celui d’encadrer les entrepreneurs au travers un plan d’implantation d’incubateurs dans le pays, permettra de structurer un entrepreneuriat national fort, compétitif et qui nous permettra de relever le défi de la diversification de notre économie», a continué Biendi Maganga-Moussavou.

La création de deux fonds majeurs permettra de continuer à booster les activités des PME au Gabon : le fonds capital-investissement Okoumé, qui va financer les start-ups, et le fonds de garantie PME qui va améliorer la flexibilité des secteurs bancaires et de la microfinance en faveur de PME. La mise en place de ces deux structures avance déjà à pas de géant actuellement. «Ce sont des avancées significatives qui, à côté du fonds d’amorçage qui sera mise en place par Junior Achievement dans les prochains mois, permettront de compléter l’offre de financement en faveur de nos PME», a conclu le ministre sortant des PME, qui rejoint désormais le département de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé du programme Graine.