CAP SUR LES LEGISLATIVES 2018
Réunions stratégiques au PDG

 

Deux réunions qualifiées de stratégiques du comité permanent du bureau politique du Parti démocratique gabonais ont eu lieu ce mercredi sous la présidence de son numéro un Ali Bongo Ondimba. Plusieurs points ont été abordés lors de ces rencontres dont l’objectif premier est de préparer au mieux les élections législatives d’avril prochain.

Le communiqué qui a fait suite aux réunions d’hier a donné, entre autres précisions, que  « s’agissant des investitures des candidats PDG pour les prochaines élections législatives, le Distingué Camarade Président a insisté sur l’importance du respect du quota des 30% réservés aux femmes et une juste représentativité des jeunes ».

Le chef du PDG a en outre insisté auprès du secrétariat exécutif sur l’importance de respecter le quota (30%) réservé aux femmes comme candidats. Le Président a également souligné que plusieurs formations politiques seront dans la course et qu’il faudrait faire preuve de réactivité et de vigilance. Avant d’ajouter qu’il faudrait se préserver de toute forme de triomphalisme.

Ali Bongo Ondimba qui a aussi saisi l’occasion pour répondre aux rumeurs soutenant une éventuelle dissolution ou changement d’appellation du parti. Pour lui, le nom et le passé du PDG sont des atouts certains qu’il faudrait valoriser.

Dodo Bounguendza, le Secrétaire Exécutif du parti, a pour sa part déclaré aux médias que le PDG continue « à peaufiner un nombre de points nécessaires pour que ce soit une réussite totale pour notre parti ». Pour ensuite souligner que la formation politique, qui n’envisage aucunement de présenter des « candidats indépendants », est prête et que des clarifications seront apportées dans les prochains jours et semaines concernant sa stratégie de campagne.

A propos des règles qui régissent le parti, il a été rappelé que ce dernier dispose de textes clairs qui sont appliqués et que la discipline est au cœur de son fonctionnement. Une manière d’expliquer que la formation politique au pouvoir ne veut pas entendre question d’actions en solitaire ou de querelles intestines.