REGROUPEMENT DU PASEC
Ouvert officiellement par le Premier ministre

 

Les travaux du deuxième regroupement international des équipes nationales du Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la Confemen (PASEC) se tiendront à Libreville jusqu’au 2 mars 2018. La cérémonie d’ouverture a été présidée ce 26 février par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet.

D’entrée, le Secrétaire Général de la Confemen (Conférence des Ministres de l’Education des Etats et Gouvernement de la Francophonie), Ki Boureima Jacques a campé le débat sur les enjeux liés à l’évaluation des Systèmes Educatifs et au contrôle des connaissances des apprenants et des administrateurs des instruments d’évaluation.

La Présidente en exercice de la Confemen et Présidente du Comité de pilotage du PASEC, Nadine Patricia Anguile Obame, s’est dit heureuse de conduire les travaux d’évaluation du PASEC 2019 dans la mesure où « les assises de Libreville doivent permettre de nourrir la réflexion sur les questions d’intérêt commun en vue d’améliorer la qualité de l’éducation en Afrique ».

Le chef du gouvernement pour sa part, a dit toute l’importance que le Gouvernement accorde au programme de formation et à la qualité de l’apprentissage dans notre pays. Pour Emmanuel Issoze Ngondet « point n’est besoin de revenir sur le sens des travaux du PASEC, mais il faut retenir » a-t-il dit, que « l’éducation fait partie du 6ième objectif du PSGE» (Programme Stratégique Gabon Emergent).

Le Président de la République Ali Bongo Ondimba a-t-il poursuivi, « voit dans la formation du capital humain une exigence économique politique et sociale. L’Education reste un moyen sûr pour garantir l’Egalité des Chances ». Il a ainsi invité les participants à s’approprier le processus d’évaluation du PASEC qui est une méthode qui répond aux standards internationaux d’évaluation.

Pour rappel, la Confemen a pour mission, d’informer ses membres sur l’évolution des Systèmes éducatifs et les réformes en cours, nourrir la réflexion sur des thèmes d’intérêt commun et animer la concertation entre ministères et experts pour appuyer les politiques régionales et internationales en matière d’éducation.