REFORME DE L’ESPACE MÉDIATIQUE ET NUMÉRIQUE
Examinée en profondeur

Présentées sur la base de la lettre de mission du Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet adressée à tous les membres du Gouvernement, les réformes entreprises au sein du département en charge de la Communication, de l’Economie Numérique, de la Culture et des Arts, ont fait l’objet d’une analyse approfondie.

Au cours de la séance de travail élargie aux experts du département communication, le Ministre d’Etat Alain Claude Billie By Nze a décliné les grandes lignes de la matrice de ces réformes, à partir d’un tableau synoptique. Les réformes portent notamment sur les enjeux de l’heure, les défis et les perspectives dans le domaine de l’économie numérique et de la communication.

Il s’agit concrètement d’améliorer le paysage audiovisuel national par la conception d’une nouvelle grille de programmes dans les médias publics Gabon 1ere et Gabon24 ainsi que de l’organisation d’un casting, afin de remédier aux insuffisances observées dans la pratique des hommes et femmes des médias ; de renforcer la couverture du territoire national en radio et télévision publique. Ceci passant par l’achat de nouveaux émetteurs et la réfection des stations provinciales en état de décrépitude avancée.

Outre, l’amélioration du dispositif juridique pour assurer un meilleur encadrement du secteur communication, l’application le nouveau code de la communication et le renforcement des capacités des agents des médias, la relance des programmes d’Africa N°1 et sa recapitalisation ont été également présentées. On sait à ce sujet qu’un conseil d’administration spécial se tiendra à Tunis dans un avenir proche. On devrait acter pour l’occasion la sortie de la partie libyenne du capital et le redimensionnement de la radio.

Notons enfin le projet de réforme de l’Institut national de la poste, des technologies de l’information et de la communication (INPTIC) et la poursuite du développement du projet fibre optique CAB4 (BackBone). Ce projet est la quatrième composante d’un projet sous régional qui vise à interconnecter toutes les capitales de l’Afrique Centrale, à travers une dorsale fibre optique.