REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE TVA : Objet d’un atelier sous-régional

REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE TVA
Objet d’un atelier sous-régional

 

Un atelier sous régional ayant pour thématique la capitalisation sur le remboursement des crédits de TVA (Taxe sur la valeur ajoutée), a été lancé ce lundi 5 mars à Libreville et ne prendra fin que ce mercredi 7 mars. Cette rencontre vise notamment à enrichir les échanges afin d’améliorer le mécanisme de remboursement des crédits de TVA.

L’atelier de Libreville est organisé par le Pôle PNUD-Dakar (Programme des Nations Unies pour le Développement) et a reçu l’appui matériel de l’Union Européenne ainsi que la contribution active du PNUD Gabon. Les participants s’accordent à reconnaitre que le remboursement des crédits de TVA revêt une importance capitale pour l’investissement et la croissance dans les Etats couverts par le Programme d’appui au Commerce et à l’intégration économique (PACIE).

Ainsi, selon le Représentant résident du PNUD, Stephen Jackson, les travaux menés captent l’intérêt du secteur privé et s’inscrivent dans une dynamique d’information, d’échanges et de recherche de solutions à la difficulté de remboursement des crédits TVA.

Du côté des experts, l’objectif annoncé est de parvenir à une analyse poussée des prérequis afin d’identifier les modalités qui permettent de rendre efficaces les solutions avancées. Il s’agira aussi de partager les meilleures pratiques pour les diffuser, de sensibiliser les acteurs et décideurs dans leur mise en œuvre.

Pour sa part, le Directeur général adjoint des Impôts, Yannick Mokanda, représentant le ministre de l’Economie, a appelé les experts à creuser les différentes pistes pour parvenir à instaurer un cadre normatif et financier des remboursements de crédits de TVA. La procédure administrative et la sécurisation desdits remboursements dans les différents Etats de la région, doivent en outre permettre de dégager des solutions ou des pistes de solutions susceptibles de régler de façon durable les problèmes nés de la gestion de ces crédits.