ACTIVITES PORTUAIRES
Des groupements français en quête de partenariat

 

Deux entités françaises sont en train de prospecter au Gabon afin de trouver de nouveaux partenariats dans le domaine des activités portuaires.

L’Alliance du grand port maritime du Havre, du grand port maritime de Rouen et du port autonome de Paris (Haropa) et la Fédération des communautés portuaires de l’Axe-Seine (FCPAS) souhaitent nouer un nouveau partenariat avec le Gabon.

Une réunion de travail entre les représentants de ces entités et ceux du ministère des Transports et de la Logistique s’est tenue cette semaine dans la capitale gabonaise.

« Le gouvernement ambitionne de faire du secteur des transports et des services de logistique un pilier fort de la compétitivité économique gabonaise, conformément au Plan stratégique Gabon émergent», a déclaré la ministre Estelle Ondo lors de la réunion.

Le membre du gouvernement estime que la mission des représentants d’Haropa et de la CPAS puisse déboucher sur un partenariat qui répond aux attentes des professionnels gabonais. «Les ports et les marchés des services portuaires sont vecteurs de croissance économique. Aujourd’hui, les difficultés économiques et le ralentissement des échanges internationaux justifient amplement la portée de leur mission au Gabon. Leur mission à Libreville est une occasion de présenter leurs offres de services dont je souhaite vivement qu’elles puissent répondre aux attentes de nos chargeurs, opérateurs et exploitants, qui cherchent continuellement une amélioration des services aux usagers», a également spécifié la ministre des Transports et de la Logistique.

A noter la présence à cette séance de travail du Directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) et de la patronne du Conseil gabonais des chargeurs (CGC).

« Les autorités gabonaises sont conscientes du rôle des ports et des enjeux des services portuaires», a insisté Estelle Ondo qui a évoqué également  la « logique de rentabilité équitable» en discutant avec les représentants d’Haropa et de la FCPAS.