IDYANJA : 250 dossiers reçus

IDYANJA
250 dossiers reçus

 

Trois jours après le démarrage effectif du projet Idyanja, environ 250 jeunes porteurs de projets ont soumis leur dossier au siège de l’ONG MALACHIE à Port-Gentil. Le membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais, Jean-Fidèle Otandault, s’est rendu sur place pour s’assurer du bon déroulement des opérations.

D’ici peu de temps, il sera possible à travers les financements accordés par le projet Idyanja de créer autour de 500 emplois dans la province de l’Ogooué-Maritime. Depuis le 6 mars dernier, quelque 250 jeunes ont déjà déposé leur dossier auprès de l’Ong MALACHIE à Port-Gentil. L’engouement des jeunes de la province de l’Ogooué-Maritime est ainsi perceptible à travers cette ruée.

On peut dire que le projet enregistre son premier succès si l’on se réfère à cet intérêt des jeunes de l’Ogooué-Maritime, seulement quelques jours après le lancement officiel du projet. Rappelons qu’il s’agit de soutenir des jeunes des deux sexes, âgés de 20 à 35 ans, à développer leurs activités professionnelles dans le cadre d’un financement avec des procédures simplifiées et un taux d’intérêt allégé.

C’est une aubaine pour les jeunes porteurs de projets dans les secteurs de l’artisanat, de l’agriculture, du commerce ou encore du service, et qui souhaitent développer ou démarrer leurs activités génératrices de revenus, tout en assurant leur autonomie.

La mise en œuvre de ce projet par les membres du bureau politique du PDG répond à l’initiative du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, de créer 10 000 nouveaux emplois par an. Le membre du Comité permanent du bureau politique du PDG, Jean-Fidèle Otandault, a pu constater à Port-Gentil l’évolution de la situation, une semaine après le démarrage du projet.