OPERATION NKERE A PORT-GENTIL : Forte mobilisation, objectif atteint

OPERATION NKERE A PORT-GENTIL
Forte mobilisation, objectif atteint

 

Durant toute la journée du samedi 10 mars 2018, elle a démarré à 7h30 du matin pour ne prendre fin qu’à la tombée de la nuit, NKERE a rythmé la vie des habitants du deuxième arrondissement de la ville de Port-Gentil. Cette opération d’enlèvement des ordures dans les quartiers, initiée par le membre du Comité Permanent du Bureau Politique du PDG Jean Fidèle Otandault, s’est soldée par un grand succès grâce à l’implication des responsables locaux, des membres du parti PDG, des différents partenaires et, surtout, l’implication massive des jeunes.

« Poursuivons nos efforts de lutte contre l’insalubrité, conformément à la vision du Président de la République, Ali Bongo Ondimba d’offrir un cadre de vie digne aux Gabonaises et aux Gabonais. J’ai procédé ce jour au lancement de l’opération NKERE dans le deuxième arrondissement de Port-Gentil. Les actions consistent notamment à enlever les ordures qui s’amoncellent dans les quartiers », a déclaré vendredi Jean Fidèle Otandault pour faire part de la mise sur orbite de cette initiative salutaire. Un appel largement suivi qui a permis d’atteindre les objectifs à 90% selon le premier bilan rendu public.

Ce n’est pas la première fois que « JFO » mobilise la jeunesse et les bonnes volontés locales afin de retrousser les manches pour offrir un meilleur cadre de vie aux habitants de la deuxième ville du pays. Mais cette fois, les actions ont pris une nouvelle envergure. Plusieurs dizaines de quartiers du deuxième arrondissement de Port-Gentil ont été concernés et les initiateurs de l’opération ont décidé d’y mettre les moyens en associant différents partenaires à l’opération. Ces derniers qui ont bien voulu mettre à la disposition des équipes sur le terrain différents équipements dont des engins de curage et de levage.

En somme, la démarche volontariste visant à donner un nouveau visage à la cité pétrolière vient de franchir un pas significatif. Et selon Jean Fidèle Otandault, l’effort de lutte contre l’insalubrité se poursuivra parallèlement aux actions pour améliorer les conditions de vie, à l’instar du Projet Idyanja qui finance et accompagne les jeunes et les femmes porteurs de projets générateurs de revenus.