EDUCATION ET PROTECTION DE LA PETITE ENFANCE : Objet d’un colloque international

EDUCATION ET PROTECTION DE LA PETITE ENFANCE
Objet d’un colloque international

 

Le Gabon a pris part au Colloque international sur l’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE), qui avait pour thème : ‘’Protection et éducation de la petite enfance, berceau de la cohésion sociale’’. La participation du Gabon fait suite à l’invitation de la Commission nationale française de l’UNESCO.

Le pays a été représenté à ce colloque par le ministre délégué à l’Éducation nationale, Joseph Moundziegou, qui a tenu à saluer la tenue de ce Colloque international, et plus particulièrement de la thématique, qui est au cœur des défis majeurs que doivent relever les Etats et Gouvernements membres de la CONFEMEN.

« Le thème de ce Colloque est en parfaite adéquation avec la cible 4.2 de l’ODD 4, qui vise d’ici 2030, de faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance, et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire », a déclaré le ministre Joseph Moundziegou dans son discours.

Le membre du gouvernement a en outre souligné que « les travaux de recherche à travers le monde indiquent, à juste titre, que la participation à des programmes d’éducation et de protection de la petite enfance, permet aux enfants bénéficiaires de s’adapter plus facilement à l’école primaire et d’avoir plus de chance de commencer et d’achever avec succès ce cycle d’enseignement ».

Joseph Moundziegou qui a également spécifié que la CONFEMEN attend, avec un grand intérêt, les résultats des présentes assises dans la mesure où elle envisage d’en tirer le meilleur avantage dans la formulation et la mise en place dans différents pays membres, des politiques d’EPPE pertinentes et adaptées à leurs réalités respectives ».

Pour rappel, l’EPPE est le volet le moins développé des systèmes éducatifs des pays du sud en général, en particulier des pays francophones d’Afrique subsaharienne, pour des raisons techniques et surtout économiques.