JOURNALISME POUR LE DÉVELOPPEMENT
Une vingtaine de médias sensibilisés

 

Au total 21 médias ont été formés et sensibilisés dans le cadre du projet « Mieux informer les citoyens du Gabon » mis en œuvre par l’association Journalisme en Afrique pour le développement (JADE). Un projet qui a vu aussi la publication de plusieurs rapports d’observation de couverture médiatique.

Après deux ans d’intervention au Gabon, JADE a passé le flambeau à l’Association gabonaise des journalistes pour le développement. La cérémonie s’est déroulée ce vendredi 16 mars à Libreville et a été marquée par la restitution des actes de ce projet destiné à renforcer les capacités des médias à informer avec équité le public sur les activités politiques et sur le processus électoral.

Le coordinateur du projet, Etienne Tasse, a dressé avec satisfaction le bilan des activités. En plus des deux sessions de formations théoriques au bénéfice d’une vingtaine de journalistes, il y a eu l’exercice pratique à travers les 17 numéros du journal école « Mika » sur les 24 prévus dans le projet d’avenant, la production et la diffusion de supports vidéos émissions radio et télévision, et en perspective un livre retraçant le traitement de l’information politique lors de la présidentielle d’août 2016, avec les meilleurs articles.

Le projet qui a duré deux ans et a été réalisé grâce à l’appui financier de l’Union européenne à hauteur de 300 millions de FCFA. « Nous sommes heureux de vous annoncer que, malgré les difficultés rencontrées, son impact dans le renforcement du professionnalisme des médias est pour nous un réel motif de fierté », s’est réjoui Etienne Tasse.

Jade a donc cédé la place à une association créée par les journalistes bénéficiaires de la formation dénommée l’Association gabonaise des journalistes pour le développement.