PROJET IDYANJA
Première liste des bénéficiaires

Le Projet IDYANJA, promu solidairement par les membres du Bureau Politique du PDG, à l’initiative de Jean-Fidèle Otandault, vise l’autonomisation économique de la jeunesse et la lutte contre le chômage dans l’Ogooué Maritime.  Lancé le 02 mars 2018, la liste des premières bénéficiaires est connue depuis ce jeudi 22 mars.

« Plus d’une centaine de jeunes de Port-Gentil et ses environs recevront leur financement sous peu », a déclaré un membre de l’ONG Malachie, organisation impliquée en tant que principal partenaire dans la mise en œuvre de ce projet ambitieux.

Avant de souligner que plus qu’une simple promesse ou un simple projet, IDYANJA est la matérialisation de la vision des plus hautes autorités, portée par un homme, Jean-Fidèle Otandault, et mise en œuvre par une équipe avec des compétences multiples et variées, un groupe d’exception qui bénéficie du leadership de Mme PépécyOgouliguende.

Rappelons que Jean Fidèle Otandault a procédé, le 9 mars dernier, à une visite du siège de l’ONG Malachie pour s’assurer que l’accueil et l’accompagnement des porteurs de projet Idyanja soient à la hauteur des attentes des promoteurs du projet et des jeunes candidats potentiels. « Libérons ensemble les talents entrepreneuriaux de notre Jeunesse pour créer encore plus d’emplois et asseoir un développement exclusif conformément aux objectifs fixés par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba », a-t-il déclaré à cette occasion.

D’ici peu de temps, il sera ainsi possible à travers les financements accordés par le projet de créer autour de 500 emplois dans la province de l’Ogooué-Maritime. Depuis le 6 mars dernier, quelque 250 jeunes ont déjà déposé leur dossier auprès de l’ONG Malachie à Port-Gentil. L’engouement des jeunes est ainsi perceptible à travers cette ruée.

Rappelons qu’il s’agit de soutenir des jeunes des deux sexes, âgés de 20 à 35 ans, à développer leurs activités professionnelles dans le cadre d’un financement avec des procédures simplifiées et un taux d’intérêt allégé.