MISE EN PLACE DU FID
Le texte adopté et publié

Confirmation a été faite dernièrement par la Porte-Parole de la Présidence du Gabon, Ike Ngouoni à la faveur d’une rencontre avec la presse : le texte sur la mise en place du Fonds d’initiative départemental a été adopté et publié au Journal officiel, sachant qu’un compte dédié à ce fonds, créé à la Caisse des dépôts et Consignations, est déjà alimenté à hauteur de 50 milliards de FCFA.

Comme prévu, l’enveloppe consacrée à cette mesure présidentielle représente 1 milliard pour chacun des 48 départements que compte le pays et 2 milliards dédiés au fonctionnement des organes de gestion du FID dans les différents départements.

Les débats sur l’aspect budgétaire de ce programme destiné à booster le développement territorial et à renforcer la cohésion nationale sont donc clos. D’autant plus que le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics, Jean Fidèle Otandault, a tenu a préciser que le budget relatif à la mise en œuvre des mesures d’urgence annoncées par le Président de la République a été sécurisé depuis un bon bout de temps.

Par ailleurs, s’agissant de la mesure d’incitation à la création d’emplois par l’exonération des charges sociales pour l’employeur, le texte modifié est en cours d’examen devant le Conseil d’Etat. Une fois cette étape franchie, dans les prochains jours, il devrait rapidement être adopté en Conseil des ministres.

C’est dans ce contexte que Ike Ngouoni a rappelé « l’importance que le chef de l’Etat accorde à la mise en œuvre, pleine et rapide, des mesures » dans la perspective « d’améliorer sensiblement et rapidement le quotidien des Gabonaises et des Gabonais ». Il s’agit également, au passage, « d’inciter nos compatriotes à cultiver l’optimisme en leur redonnant confiance dans l’action publique. Une action publique qui exige plus que jamais d’être à la hauteur des attentes légitimes de la population ».