CONSEIL AFRICAIN DES REGULATEURS
Rendez-vous à Libreville

La capitale gabonaise accueillera à partir de ce mercredi 28 mars 2018 le quatrième Conseil Africain des Régulateurs (CAR). Cette rencontre continentale sera mise à profit par les régulateurs d’échanger sur les meilleures pratiques pour mieux accompagner la révolution numérique africaine.

Les assises de Libreville sont organisées par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP), en partenariat avec l’Alliance Smart Africa. Durant deux jours, plusieurs dizaines de participants en provenance de quatorze pays se réuniront pour faire avancer des projets d’importance à l’instar de celui relatif au Réseau Africain Unique ou encore l’harmonisation des cadres règlementaires relatifs aux politiques de télécommunications.

Parmi les thématiques à l’ordre du jour figurent également la création d’un Centre de Compensation (Cleaning House),qui aura une envergure continentale, et l’harmonisation des cadres réglementaires relatifs aux politiques de télécommunications.

« Le nouvel organe continental indépendant à vocation consultative, regroupe les régulateurs des pays membres de l’Alliance Smart Africa. Son conseil a pour objectifs de veiller, entre autres, à la mise en place d’un environnement technologique et d’un cadre juridique africain adapté aux besoins et aux réalités contextuelles à même de stimuler la Révolution Technologique sur le continent », a écrit l’agence AGP à propos de la« plateforme indispensable aux régulateurs africains pour porter plus haut la voix du continent ».

On sait en outre que le quatrième Conseil Africain des Régulateurs se tient quelques mois seulement après les deux premières réunions organisées en mai et en septembre 2017 à Kigali au Rwanda et la troisième qui s’était tenue en décembre de la même année, en Guinée Conakry.