PROJET DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ET RURAL
Plus de 850 microprojets financés

 

Au cours des dernières années, le Projet de développement agricole et rural (PDAR) a mobilisé plus de 8 milliards de FCFA au bénéfice des paysans vivant dans des conditions précaires notamment dans la province du Woleu-Ntem. Ce qui a permis de financer 858 microprojets.

La phase actuelle du Projet de développement agricole et rural arrive à son terme. C’est l’heure du bilan. Lors de l’atelier de partage et de validation du rapport d’achèvement du PDAR, la ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, Patricia Taye, s’est félicitée des résultats obtenus, tout en étant consciente que du chemin reste à faire.

Grâce aux 8 milliards de FCFA mobilisés, 858 microprojets ont été financés par le projet. Au total, 318 villages ont été touchés par le projet, et 730 groupements de producteurs de la province du Woleu-Ntem ont été encadrés pour assurer un meilleur rendement et pour garantir plus de revenus pour les paysans.

Le représentant sous-régional du Fonds international de développement agricole (Fida), Bernard Hein, a assisté à l’atelier axé sur le rapport d’achèvement du projet. Il a fait comprendre que les résultats ont été encourageants et que des efforts doivent être continuellement déployés pour soutenir le milieu agricole au Gabon, et notamment les populations rurales vulnérables.

A noter que l’objectif du PDAR a été de réduire la pauvreté en milieu rural par la diversification et l’augmentation des revenus des populations et l’amélioration de leurs conditions de vie. L’un des moyens pour y parvenir a été de faciliter l’accès des groupes cibles aux filières agricoles bénéficiant de marchés porteurs.

Le PDAR a ciblé plus particulièrement les populations rurales pauvres, sans revenus réguliers, comme les jeunes résidant dans les villages et les populations autochtones pygmées etc.