CREATION DE 10 000 EMPLOIS PAR AN : Le plan se précise

CREATION DE 10 000 EMPLOIS PAR AN
Le plan se précise

 

La séance de travail ce 22 mars 2018, à l’initiative du Premier Ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, et avec la participation de plusieurs membres du gouvernement dont le Ministre d’Etat en charge de la protection sociale Paul Biyoghe Mba et le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes Publics Jean Fidèle Otandault, s’est penchée sur les détails concernant la mesure présidentielle pour créer 10 000 emplois.

La réunion a défini les grandes lignes de l’ordonnance consacrant les dérogations aux cotisations sociales et contributions fiscales, en fixant les mécanismes de concrétisation des avantages accordées aux employeurs. (50% d’exonération de charges sociales à la 1ère embauche, 75% à la 2ème embauche, et 100% à partir de la 3ème embauche). Précision a été aussi donnée à l’issue de cette rencontre que la mesure aura une durée de validité de six ans.

L’affinement du plan de mise en œuvre de la mesure devrait également permettre la définition des types de contrats de travail. L’objectif global, c’est la création de 10 000 emplois par an. Dans son exposé des motifs, le Ministre de l’économie Régis Immongault a indiqué avoir discuté avec les différents acteurs (patronat, syndicats…) afin de concilier les positions sur l’option choisie pour la mise en œuvre de cette décision présidentielle, tout en tenant compte des répercussions que celle-ci peut avoir sur les activités des entreprises.

Après examen et analyse, le mécanisme qui a été retenu a porté sur le crédit d’impôt et le contrat aidé. Les textes adoptés en Conseil des Ministres prévoient un mécanisme de compensation des charges sociales et fiscales. » L’Etat va garantir à l’assuré le bénéfice des prestations », selon un communiqué de la Primature.