EXPLOITATION MINIERE
La Guinée Equatoriale s’inspire de l’expérience gabonaise

 

Le Secrétaire d’Etat équato-guinéen aux Mines, Santiago Mba Eneme, s’est rendu récemment au Gabon afin de s’inspirer de l’expérience du pays en matière d’exploitation minière et de diversification de l’économie.

Tout comme le Gabon, la Guinée Equatoriale affiche la ferme volonté de diversifier son économie, afin de ne plus dépendre continuellement des revenus du pétrole. Le pays regorge également, en effet, de richesses minières non encore exploitées qui pourraient prochainement contribuer à changer sa situation économique.

C’est dans le but de tirer des leçons à partir de l’expérience du Gabon que le Secrétaire d’Etat équato-guinéen en charge des Mines, Santiago Mba Eneme, s’est rendu au pays. Au cours de sa visite au Gabon, Santiago Mba Eneme,  a notamment effectué un déplacement à l’Ecole des mines et de métallurgie de Moanda (E3MG), dans la province du Haut-Ogooué, au Sud-Est du Gabon.

L’envoi de cadres de l’administration équato-guinéenne pour des formations continues à l’E3MG  a été évoqué durant cette visite, étant donné que le besoin en formation est énorme actuellement, face à la nécessité de diversifier l’économie du pays. «C’est une excellente école. Elle peut contribuer au renforcement de la coopération Sud-Sud au niveau des pays de la Cemac », a témoigné ainsi le Secrétaire d’Etat équato-guinéen.

Dans le domaine des mines et de la métallurgie, effectivement, l’E3MG est actuellement le leader de la formation en Afrique sub-saharienne. Et la Guinée Equatoriale n’est pas le seul pays qui souhaite s’inspirer de ce modèle de partenariat public-privé.

Selon le Secrétaire d’Etat équato-guinéen, la coopération entre son pays et le Gabon en matière d’exploitation minière devrait être bénéfique pour les deux nations autrefois trop dépendantes des ressources pétrolières alors que d’autres potentialités attendent juste d’être mises en relief.