TRANSPORT ET LOGISTIQUE
Des  Gabonais seront formés par l’OFPPT du Maroc

 

Une convention a été signée entre l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) du Maroc et la ministre gabonaise en charge du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Insertion des Jeunes, en vue de former des Gabonais dans le domaine du Transport et de la logistique.

La convention de partenariat permettra de donner un coup de pouce au Gabon en attendant la finalisation du processus de mise en place du Centre de formation dans les métiers du transport et de la logistique de Libreville. Un projet réalisé en partenariat avec la Fondation Mohammed VI au Gabon. C’est la ministre gabonaise du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Insertion des Jeunes, Carmen Ndaot, et la Directrice générale de l’OFPPT, Loubna Tricha, qui ont ainsi signé la convention.

Le partenariat a été conclu la semaine dernière lors de la visite au Maroc de la ministre gabonaise. Les formateurs gabonais dans les métiers du transport et de la logistique seront ainsi formés par l’OFPPT du Maroc, conformément à la convention signée par les deux parties.

Cette convention permettra aussi de renforcer la formation de la trentaine d’élèves formateurs gabonais qui sont actuellement en immersion dans les structures de l’OFPPT, surtout en ce qui concerne le développement d’un réseau d’établissements, l’ingénierie de formation et le perfectionnement  du staff technico-pédagogique et des formateurs.

Dans le même esprit, Carmen Ndaot a demandé l’appui de l’OFPPT en vue de la création d’autres établissements sectoriels au Gabon et au développement de structures et de mécanismes de formation continue. Car c’est le meilleur moyen d’assurer une disponibilité de ressources humaines qualifiées.

Pour avancer sur certains dossiers relatifs à la formation professionnelle, le Gabon et le Maroc ont convenu de chercher des financements auprès des bailleurs de fonds comme la Banque islamique de développement, la Banque mondiale ou encore la Banque africaine de développement.