FILIERE BOIS
Ali Bongo inaugure une usine de placage à Nkok

 

Le président de la République a inauguré, le 6 avril,  une nouvelle usine de placage et de sciage à capitaux indiens dans la Zone économique à régime privilégié de Nkok, au Nord de Libreville. L’usine de la société Accurate Industries a nécessité 2 millions de dollars d’investissements.

La nouvelle usine prévoit une production moyenne de placages d’environ 15 000m3 par an, ainsi que 7500m3 de sciages. Elle contribuera à réaliser ainsi progressivement l’ambition du Gabon de devenir leader mondial dans le domaine du placage.

« Nous sommes actuellement leader africain en termes de bois tranché, et deuxième sur le plan mondial. L’objectif est que d’ici trois ans, nous soyons leader mondial », s’est exprimé le président Ali Bongo Ondimba lors de l’inauguration de l’usine. « Aujourd’hui, nous devons simplement retenir que nous exploitons et conservons le bois. En d’autres termes, l’exploitation telle que pratiquée aujourd’hui ne met pas la forêt en danger : c’est une bonne chose », a-t-il soutenu également.

Environ 90% de la production de l’usine Accurate industries sont destinées à l’exportation, notamment vers l’Europe et l’Asie. L’implantation de l’usine au sein de la Zone économique à régime privilégié de Nkok constitue un pas de plus vers la dynamisation de cette zone, tout en contribuant aux efforts de création d’emploi dans le pays. Des nouveaux opérateurs économiques continuent de s’intéresser à des investissements sur place actuellement.

« Avec ces nouveaux opérateurs, la Zerp de Nkok va voir son volume d’exportation mensuelle augmenter de plus de 400 conteneurs, en plus des 530 conteneurs déjà exportés à ce jour » selon le ministre d’Etat, ministre de la Forêt et de l’Environnement, Pacôme Moubelet Boubeya .

De son côté, l’Administrateur général de la Zerp de Nkok, Gabriel Ntougou, ne cache pas son optimisme quant à la contribution de cet espace industriel au développement économique du pays, grâce notamment à l’implantation de 78 entreprises qui comptent environ 3000 emplois. Les entreprises de la filière bois exportent déjà à partir de cette zone environ 400 000 m3 de bois transformés par an. « La production de bois dans la Zone économique spéciale de Nkok supplante la production des pays du bassin du Congo réunis, c’est historique », a précisé Gabriel Ntougou.