INSTITUTIONS DE CONTROLE DES FINANCES PUBLIQUES : Un atelier sur la stratégie d’implication des acteurs

INSTITUTIONS DE CONTROLE DES FINANCES PUBLIQUES
Un atelier sur la stratégie d’implication des acteurs

 

L’atelier sur le développement de la stratégie d’implication des principaux acteurs des Institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ISC) se déroulera à Libreville jusqu’au 20 avril 2018. Les travaux se tiennent dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de l’Initiative de développement de l’Intosai (IDI).

Selon Alain Memvuh, le représentant de l’Initiative de développement de l’Intosai (IDI), cette rencontre a pour but principal de permettre aux participants du Conseil régional de formation des Institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf ), de disposer des capacités nécessaires à contribuer, au sein de leurs ISC respectives, au développement d’une stratégie intégrale, cohérente et inclusive de gestion des relations avec les Parties prenantes, conformément aux engagements pris.

A noter que c’est le premier président de la Cour des comptes du Gabon, Gilbert Ngoulakia, qui a ouvert, ce lundi dans la capitale gabonaise, cet atelier qui devrait au terme de deux semaines de travaux, permettre notamment aux participants de définir les priorités et élaborer une stratégie assortie d’un plan d’action.

A savoir que ce type de rencontre n’est pas la première du genre dans le cadre de l’exécution du programme d’IDI. « On peut citer, entre autres, le colloque international sur la communication et la gestion des relations entre les ISC du Crefiaf et leurs parties prenantes externes ainsi que l’Organisation par la Cour des comptes du Gabon de l’atelier portant sur la mise en place d’un cadre de concertation entre elle et ses parties prenantes externes », a précisé Gilbert Ngoulakia lors de sa prise de parole.

Rappelons enfin que le Gabon est engagé dans un processus d’amélioration significative de sa gouvernance des finances publiques. Plusieurs réformes ont été menées ou sont en cours afin d’optimiser la gestion des derniers de l’Etat. Le Ministère du Budget et des Comptes publics est en première ligne  sur ce dossier. Et le Ministre d’Etat Jean Fidèle Otandault, en charge de ce département, a souvent réitéré la nécessité pour le pays de se doter d’un dispositif de contrôle efficace en matière de finances publiques pour garantir une certaine cohérence dans les actions et pour gagner la confiance des citoyens.