AFFAIRES PUBLIQUES
Conseil des Ministres ce jeudi

 

Sous la présidence du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Conseil des Ministres s’est réuni, ce jeudi 12 avril 2018, au Palais de la Présidence de la République. Occasion pour les membres de l’Exécutif conduit par le Premier Ministre de féliciter le Président pour sa participation au 1er Sommet de l’Alliance Solaire Internationale (ASI) le 11 mars 2018 à New Delhi en Inde.

En effet, en sa qualité de Coordonnateur du Comité des Chefs d’Etat et de Gouvernements Africains (CAHOSCC) sur les changements climatiques, le Chef de l’Etat a été invité par le Premier Ministre Indien, et par Son homologue français, Emmanuel Macron. A cette occasion, le Chef de l’Etat a réaffirmé l’engagement de l’Afrique dans cette coalition en vue de faciliter le déploiement de l’Energie Solaire sur le continent pour son développement et le bien-être des populations africaines.

En marge du Sommet sur l’Energie Solaire, Ali Bongo Ondimba, à la faveur d’une rencontre avec les investisseurs indiens, a fait la promotion de la destination Gabon en présentant à ses hôtes, toutes les opportunités d’affaires qu’offre notre pays dans divers secteurs d’activités.

Sur un tout autre plan, le Conseil des Ministres a salué la signature par le Président de la République, le 21 mars 2018, à Kigali au Rwanda, de l’accord créant une Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) nécessaire au développement de l’Afrique. Pour le Gabon, la Zone de Libre Echange Continentale favorisera une croissance inclusive porteuse de développement harmonieux et équilibré de notre continent ainsi que la création de nombreux emplois.

Aussi, sur le plan intérieur, afin de vérifier l’effectivité de la mise en œuvre des mesures sociales annoncées lors de son adresse à la Nation, le 31 Décembre 2017, notamment, la gratuité des soins et d’accouchement sur l’ensemble des structures sanitaires du pays, le Chef de l’Etat, qu’accompagnait la Première Dame, Madame Sylvia Bongo Ondimba, s’est rendu, tour à tour, au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville, puis, à celui d’Owendo. Par la réalisation de cet engagement, le Conseil a tenu à noter que le Président de la République a ouvert une nouvelle page dans la prise en charge des soins de la mère et de l’enfant au Gabon.