AGRICULTURE
Près de 100 millions d’euros de la BAD pour soutenir le secteur

 

Le Conseil des ministres du 12 avril a adopté le projet de loi autorisant l’Etat gabonais à emprunter l’équivalent d’un peu plus de 98 millions d’euros auprès de la Banque africaine de développement pour soutenir l’agriculture dans le pays, notamment à travers l’appui au programme Graine.

L’emprunt auprès de la Banque africaine de développement (BAD) permettra ainsi de relancer le programme Graine, et d’améliorer progressivement le rendement agricole au Gabon. Le financement additionnel apporté par la BAD est ainsi très attendu.

Au cours des dernières années, le Gabon dépense environ 340 milliards de FCFA par an pour les importations de denrées alimentaires alors que son potentiel agricole n’est pas suffisamment exploré.

Grâce au nouveau financement de la BAD, le Gabon pourra continuer à développer les filières porteuses, booster les exportations de produits agricoles à termes, créer de nouveaux emplois, améliorer la sécurité alimentaire et augmenter les revenus des agriculteurs.

En matière d’exportation, le Gabon se fixe comme objectif des recettes autour de 600 milliards de FCFA par an. Ce qui va contribuer à l’amélioration de la balance des paiements. Dans le même temps, l’appui de la BAD permettra au secteur agricole de contribuer à la création de nouveaux emplois, en sachant que le gouvernement prévoit la création de 30 000 nouveaux emplois dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE) 2017-2019.

L’autosuffisance alimentaire devrait être également à portée de main, grâce à ce nouvel apport de la BAD.