CENTRE GABONAIS DES ELECTIONS : Le ministère de l’Intérieur proposera une solution

CENTRE GABONAIS DES ELECTIONS
Le ministère de l’Intérieur proposera une solution

 

La mise en place du Centre gabonais des élections (CGE) ne saurait plus tarder. Cependant les difficultés des membres de l’opposition pour trouver un consensus sur la liste à proposer pousse le ministère de l’Intérieur à agir.

La liste définitive émanant des partis de l’opposition était attendue par le ministère de l’Intérieur le 13 avril dernier. Mais les opposants n’ont pas pu s’entendre sur une seule liste. Au final, quatre listes sont parvenus au ministère de l’Intérieur. Ce qui rend impossible la désignation, dans l’immédiat, des membres du bureau du Centre gabonais des élections.

Une déclaration du ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, est ainsi attendue en ce début de semaine. Le ministre proposera sans doute une solution, face aux difficultés rencontrées par les partis de l’opposition pour s’entendre.

A noter que le bureau du CGE sera composé de cinq membres issus de la majorité présidentielle et cinq issus de l’opposition. Pour les opposants, le consensus a été donc difficile, alors que la majorité présidentielle a déjà fourni sa liste à l’issue d’une série de réunion.

« La loi de la majorité doit prévaloir sur la minorité », a proposé l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, qui se trouve au sein d’une coalition d’une quarantaine de partis politiques. Mais les autres formations politiques de l’opposition qui ont participé au dialogue national d’Angondjé ne voient pas la situation de la même manière. D’où la nécessité d’une intervention du ministre de l’Intérieur.

De la mise en place du CGE dépendra pourtant la suite du processus en vue des futures élections législatives dans le pays. Toutes les formations politiques de l’opposition se disent conscientes de l’enjeu mais ne parviennent pas à s’entendre.