ENTREPRENEURIAT : L’Incubateur multisectoriel de Libreville lancé

ENTREPRENEURIAT
L’Incubateur multisectoriel de Libreville lancé

 

Inauguré le 2 mai, l’Incubateur multisectoriel de Libreville peut désormais servir à booster l’entrepreneuriat au Gabon, à travers la facilitation de la création d’entreprises et le développement des entreprises naissantes.

L’Incubateur multisectoriel de Libreville (IML) permettra de développer ainsi les PME-PMI, moyennant ses différents services. On peut citer l’accompagnement des entrepreneurs, les conseils pratiques et stratégiques sur le plan organisationnel, le soutien financier et l’accès à un réseau de partenaires éventuels.

«Le processus part de l’accueil du promoteur à la sortie de l’incubateur, en passant par le contact avec le promoteur, l’évaluation interne du business plan, l’accord d’incubation, l’installation et les prestations de services», a expliqué le Secrétaire général de l’IML, Patrice Mezui, lors de l’inauguration de l’Incubateur.

« Plusieurs services sont offerts aux porteurs de projets et aux PME, comme l’accompagnement dans le conseil juridique, le dossier de financement, la tenue de la comptabilité, la gestion financière et la comptabilité et l’accès aux marchés publics/privés », continue-t-il, avant de préciser : «Nous ne sommes pas limités à un seul secteur. Nous sommes conscients que notre tissu économique n’est pas très développé. Nous avons donc donné la possibilité à tous les porteurs de projets de ne pas rater l’opportunité de se faire accompagner. A compter d’aujourd’hui, nous sommes disposés à recevoir les porteurs de projets».

A noter que l’IML est composé de deux branches. A savoir l’incubation d’une durée de six à 12 mois et l’incubation s’occupant de la phase d’accélération, étalée sur une période de 12 à 18 mois. L’Incubateur va démarrer cette année avec une quarantaine d’entrepreneurs. Les principaux partenaires sont l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon (ANPI), Gabon Oil Company et la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Il s’agit d’un nouvel atout pour booster la création d’emplois et de revenu au Gabon, suivant la politique mise en place par le président Ali Bongo Ondimba, qu’il a réitérée dans son adresse à la nation à la fin de l’année dernière. La création d’emplois et la diversification de l’économie étant parmi les piliers de la nouvelle vision socioéconomique des autorités du pays.