PRIMATURE : Plusieurs dossiers urgents

PRIMATURE
Plusieurs dossiers urgents

Emmanuel Issoze Ngondet a été reconduit au poste de Premier Ministre, Chef du Gouvernement par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba. C’est ce qui ressort de la déclaration faite hier par le Secrétaire Général de la Présidence de la République Jean Yves Teale. L’heure n’est plus donc aux pronostics mais à l’action : il s’agit en premier lieu de constituer la nouvelle équipe gouvernementale et de traiter les dossiers de premier plan qui sont nombreux.

Après avoir passé 17 mois à la tête du Gouvernement, le Premier Ministre, avait comme leitmotiv durant ces derniers mois, le Plan de Relance Economique, au regard de la situation socio-économique difficile dans laquelle se trouve le Gabon.
Le PRE présenté le 23 et 26 avril, dont le bilan d’exécution a été présenté dernièrement, a pour objectif majeur : de rétablir l’équilibre des finances publiques, accélérer la diversification de l’économie gabonaise et réduire la pauvreté.

A mi-parcours de la mise en œuvre de ce premier grand dossier, force est de reconnaitre que les résultats sont jugés « globalement positifs ». Notamment, à la faveur de quelques avancées notables et si l’on s’en tient au contexte de départ marqué par la crise. L’orthodoxie budgétaire est devenue une réalité, le cadre de l’investissement et du réinvestissement a été amélioré pour mieux assurer le dispositif de financement de l’économie etc.

L’autre grand dossier, c’est l’organisation des élections législatives dans les meilleurs délais. « C’est l’un des défis que devra relever le nouveau Premier Ministre et son futur gouvernement. Les décisions de la cour constitutionnelle ont été suffisamment interpellatives sur l’impérieuse nécessité de doter notre pays d’une 13eme législature qui confirme le caractère multipartite de notre démocratie », a fait savoir le service de communication de la Primature.

Notons enfin que le Premier Ministre doit aussi piloter la mise en œuvre des mesures d’urgence annoncées par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le 31 décembre dernier. Ces mesures visent à améliorer le quotidien des populations mais aussi à donner une bouffée d’oxygène aux entreprises gabonaises.