NOUVEAU GOUVERNEMENT : Présence remarquable de l’opposition

NOUVEAU GOUVERNEMENT
Présence remarquable de l’opposition

 

On connait depuis vendredi dernier, par l’annonce faite par le secrétaire général de la Présidence de la République, la composition du nouveau gouvernement conduit par Emmanuel Issoze Ngondet. La nouvelle équipe compte 40 ministres et force est de constater que l’Opposition y est bien représentée.

L’Assemblée nationale ayant été dissoute, aucune force politique n’était en droit de prétendre à une légitimité pour influer sur la physionomie de l’équipe gouvernementale. Raison pour laquelle, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a tenu à maintenir un équilibre politique certain.

« Si le nouveau gouvernement s’assimile bien plus à une équipe de transition vers l’organisation des législatives prochaines, il apparaît qu’Ali Bongo a manifestement entendu l’appel de l’Opposition qui préconisait une solution politique tendant à constituer un gouvernement comportant toutes les forces vives de la nation », a commenté un journaliste d’AGP.

Le gouvernement Issoze Ngondet III est composé de 29 hommes et 12 femmes, qui devra conduire la transition jusqu’aux législatives prochaines. Notons l’entrée de nouvelles figures de l’Opposition, en plus de celles qui l’avaient intégré au lendemain du dialogue politique d’Angondje. Michel Menga, David Mbadinga et Moukagni Iwangou.

Autre fait notable : le changement de poste pour plusieurs membres du gouvernement précédent. Alain-Claude Bilié-By-Nzé, anciennement porte-parole du gouvernement, prend la tête des Sports, de la Culture et du Tourisme. Régis Immongault, auparavant patron de l’Économie décroche le portefeuille des Affaires Etrangères et devient ministre d’Etat, alors que la communication est confiée à Guy Bertrand Mapangou.

On retiendra également que certaines grosses pointures du gouvernement n’ont pas été reconduites. C’est le cas de Paul Biyoghe Mba et de Blaise Louembe. Notons en revanche l’arrivée d’Arnaud Engandji, ancien DG de la Gabon Oil Company, et Ali Akbar Onanga Y’Obeghe, ancien secrétaire général du gouvernement. Enfin, Denise Makam’ne Edzidzie se maintient à la Santé. Et le gouvernement compte désormais trois femmes ministres et huit autres femmes ministres déléguées.