RETABLISSEMENT DU TRAFIC ROUTIER NATIONAL
Mobilisation générale

« Le gouvernement est fortement mobilisé pour favoriser la régulation du réseau routier sur l’axe Moyen-Ogooué / Estuaire (139 km au départ de Libreville) », a-t-on fait savoir suite à l’effondrement de la chaussée à Four-Place le 13 mai dernier, qui a fortement perturbé la circulation routière nationale. Des mesures de rétablissement du trafic ont été présentées par le ministère des Infrastructures et le ministère de la Défense Nationale.

Dans un premier temps, la solution consistera à ouvrir très rapidement une voie de contournement à proximité de la zone impactée. A savoir que le Premier Ministre, a tenu ce lundi matin une réunion avec les départements concernés. Il s’agit notamment du ministre de la Défense Nationale Etienne Massard Kabinda Makaga, du ministre de l’Intérieur Lambert Noel Matha, du ministre de l’Equipement et des Infrastructures Christian Magnagna, du ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga, du ministre des Transports et de la Logistique Justin Ndoundangoye et de l’ANGTI.

Il ressort de cette rencontre que, cette route a été déclarée « morte » depuis fort longtemps et que malheureusement les travaux de reconstruction ou de renforcement de la chaussée n’ont pas été entrepris depuis de nombreuses années. « Il faut donc prendre le taureau par les cornes », a déclaré le Premier Ministre.

Un plan d’action a été proposé par le Gouvernement. Objectif : permettre dans les plus brefs délais un retour à la normale sur cet axe routier, l’un des poumons économiques de notre pays.
Décision a ainsi été prise d’élargir la déviation actuelle au pied de l’effondrement, d’interdire momentanément le passage des poids lourds, d’ouvrir une nouvelle voie de contournement éloignée du lieu de l’effondrement pendant les travaux de réhabilitation de la chaussée.

Parallèlement à cette mesure, la reconstruction de la chaussée dégradée sera actée. En associant notamment le Génie militaire et les entreprises privées de BTP exerçant dans la zone qui « seront aussi réquisitionnées pour la fourniture de matériaux divers ».

Le Premier Ministre a par ailleurs instruit les membres du Gouvernement de prendre des mesures de transbordement de part et d’autre de la voie, en l’occurrence vers les provinces, afin d’éviter une rupture dans la chaîne d’approvisionnement en produits alimentaires et produits de première nécessité des villes de l’intérieur du pays.