NEW OWENDO INTERNATIONAL PORT
Jean-Fidèle Otandault et Jean-Marie Ogandaga sur le terrain

 

Le ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, a été sollicité par son collègue du gouvernement, le ministre de l’Economie, de la Prospective, et de la Programmation du Développement, Jean-Marie Ogandaga, à se rendre au Port d’Owendo, afin de constater de visu la mise en œuvre des différentes mesures visant à optimiser les recettes de l’Etat.

Les deux membres du gouvernement se sont ainsi rendus sur le site Scanner du New Owendo International Port, à la Direction Régionale des Douanes et à la Recette-Perception d’Owendo.

Il faut rappeler, en effet, que la mise en place du New Owendo International Port (NOIP) vise notamment à contribuer à la lutte contre la vie chère au Gabon à travers l’augmentation de la capacité portuaire et l’abaissement de 25% des coûts de passage.

Opérationnelle depuis juin 2017, la nouvelle plateforme portuaire est le fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat gabonais, le groupe Olam International et Africa Finance Corporation. Les différents partenaires ont mobilisé un investissement de près de 181 milliards de FCFA pour la concrétisation du projet.

Le New Owendo International Port est par ailleurs censé faire de Libreville une escale commerciale de premier plan sur l’Atlantique et rendre l’économie locale plus attrayante et plus compétitive au niveau régional.

La visite sur place de Jean-Fidèle Otandault et de Jean-Marie Ogandaga a permis de conforter les enjeux de la mise en place de la plateforme portuaire, qui est désormais capable de traiter 150 000 containers par an grâce à un temps d’escale réduit.

Depuis sa mise en place, le Président Ali Bongo Ondimba voit dans le New Owendo International Port « un instrument de lutte contre la vie chère » et « un outil qui va accélérer les échanges, et permettre une économie de plusieurs milliards de francs CFA par an, qui devra être répercutée, in fine, sur les prix proposés aux consommateurs ».