ALI BONGO ONDIMBA : Echanges avec l’ethnologue français Louis Perrois

ALI BONGO ONDIMBA
Echanges avec l’ethnologue français Louis Perrois

 

Au cours d’une audience au palais présidentiel, l’ethnologue français, le professeur Louis Perrois, a pu évoquer avec le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, l’avancement des travaux de rénovation du musée national au Gabon, mais également la question de l’éventuel retour au pays de certains objets d’arts gabonais encore détenus actuellement par la France.

L’audience accordée par le président de la République s’est déroulée dans une ambiance cordiale. Le professeur Louis Perrois, ethnologue spécialisé dans l’étude des arts africains traditionnels, et qui a été également pendant longtemps chercheur au niveau de l’Orstom, devenu actuellement IRD (Institut de recherche pour le développement), a pu échanger avec Ali Bongo Ondimba sur divers sujets.

Les deux personnalités ont notamment mis l’accent sur la situation actuelle du musée national du Gabon et sur les réflexions à mener concernant les objets d’arts et culturels gabonais qui pourraient être rapatriés par la France.

« Le projet de rénovation du musée national a été développé par le ministre d’Etat chargé de la Culture. J’ai pu constater sur place l’avancement des travaux et j’ai indiqué au président que je suis impressionné de ce qui venait de se faire. C’est intéressant par rapport au rebond du musé national », a affirmé le professeur Louis Perrois à l’issue de l’audience.

« Le deuxième point est celui qui a trait à l’éventuel retour d’objets de collection française qui pourrait être remis au Gabon. A cet égard, les actions entreprises pour rénover le musée national et pour la formation du personnel rentrent dans cette perspective. J’ai incité le président à missionner quelqu’un pour rentrer dans cette réflexion en France au niveau de l’Elysée et faire entendre la voix du Gabon pour qu’on puisse aboutir d’ici un a deux ans au retour des objets d’arts », a continué l’ethnologue.

Il s’agit effectivement de questions essentielles actuellement pour le milieu culturel au Gabon. Raison pour laquelle le ministre en charge de la Culture et du Tourisme était présent au cours de l’audience.