AVICULTURE : Nouvelles ambitions pour la société L7H

AVICULTURE
Nouvelles ambitions pour la société L7H

 

L’opérateur indien L7H Life Ressources va mobiliser environ 200 millions d’euros d’investissement afin de produire de la viande de volailles de qualité au Gabon. Une initiative encourageante pour un pays qui importe massivement chaque année des denrées alimentaires pour satisfaire les besoins de la population.

Les investissements apportés par la société indienne au Gabon devraient permettre aux consommateurs de disposer de viande de poulet à moindre coût sur le marché, tout en favorisant la production locale.

La mise sur le marché d’autres produits dérivés fait partie également de l’objectif de L7H Life Resources. Trois sites de productions sont prévus dans les provinces de l’Estuaire et de la Ngounié. Ce qui permettra de produire environ 36 000 tonnes de viande de poulet par an.

Il faut noter qu’au sein de la zone économique spéciale de Nkok, la société agropastorale indienne bénéficie déjà d’une concession de 22 hectares. C’est sur une partie de cette concession qu’elle prévoit de développer le conditionnement et la transformation de la viande.

Concernant la province de la Ngounié, au Sud du pays, L7H sera présente à Ndende, sur les anciens sites de la société Agro Gabon, où elle développera la production d’aliments pour les volailles à partir du soja et du maïs. Ce serait l’emplacement idéal pour la société pour ce volet précis de ses activités.

Par ailleurs, sur un autre site, à Ntoum, au Nord de Libreville, la société indienne se focalisera sur la production de viande de poulet de chair. D’ici quelques temps, le projet d’investissement de L7H permettra un nouveau coup de pouce à la filière avicole au Gabon. A titre indicatif, le pays a importé, en 2016 un peu plus de 85 millions de tonnes de viande de poulet. C’est, ainsi, la viande importée en plus grande quantité au Gabon au cours des dernières années.