POUR PLUS DE PERFORMANCES BUDGÉTAIRES : Les efforts s’intensifient

POUR PLUS DE PERFORMANCES BUDGÉTAIRES
Les efforts s’intensifient

 

Le Conseil des ministres du 17 mai 2018 à Libreville a décidé l’ouverture d’un chantier visant à apporter les réajustements nécessaires pour que le système de Budgétisation par Objectif de Programmes (BOP), l’une des plus grandes réformes menées ces dernières années au Gabon, puisse mieux contribuer au renforcement des performances des finances publiques.

Selon l’Agence de Presse Gabonaise, c’est face à une conjoncture économique et des engagements pris vis-à-vis des populations gabonaises en vue d’améliorer leurs conditions de vie, et surtout la mise en place du Plan de relance économique, lequel tient compte des exigences des bailleurs de fonds, que la décision concernant la Budgétisation par objectif de programmes a été prise.

Et l’agence de presse d’ajouter que ce choix est considéré comme la solution aux exigences que les autorités se sont assignées pour atteindre l’objectif de développement à l’horizon 2025, contenu dans le Plan Stratégique Gabon Emergent.

« Instauré en 2015, la BOP est un nouveau modèle de gestion qui permet aux managers de disposer librement de leurs crédits et de leur gestion », a rappelé l’AGP avant de souligner que dans sa réalisation, « les ordonnateurs délégués sont, en quelque sorte, ceux qui peuvent donner l’ordre au Trésorier payeur général de sortir l’argent des caisses de l’État pour effectuer une dépense publique. Le but étant de répondre au souci d’alléger les procédures d’exécution de la dépense publique.

Autre rappel fait : cette réforme d’envergure ne s’est pas effectuée sans heurts, au regard des difficultés observées parfois au niveau décaissements des fonds, ainsi que des soupçons de détournements et surtout de surfacturation relevés par les contrôleurs budgétaires dans la mise en œuvre des dépenses par certains ordonnateurs de crédits.

Enfin précision a été donnée par l’agence de presse que la BOP n’est pas supprimée, loin s’en faut. Mais elle connaitra des ajustements quant aux exigences de l’heure. « Grâce à cette nouvelle configuration, les responsables de la Direction du budget et des finances publiques s’attèleront à apporter des solutions efficientes aux faiblesses détectées au niveau de l’exécution du budget, et particulièrement pour la mise en œuvre du Plan de relance économique ».