GISEMENT DE MABOUMINE CMOC : International se positionne

GISEMENT DE MABOUMINE
CMOC International se positionne

 

D’importantes ressources minières attendent d’être exploitées au gisement de Maboumine, localisé à environ 50 kilomètres de Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué. Le groupe chinois CMOC International lance actuellement une nouvelle offensive afin de pouvoir entrer en partenariat avec le groupe Eramet pour relancer les exploitations.

En raison de la baisse progressive du cours international des terres rares, le projet de Maboumine devait être réorienté. Outre les terres rares, on parle actuellement de la possibilité également d’exploiter du niobium, utilisé dans la fabrication des aciers et des superalliages, du tantale, utilisé pour les équipements électroniques, et de l’uranium.

C’est dire que le potentiel est énorme. C’est ce qui explique l’intérêt du groupe minier chinois CMOC International ou China Molybdenum Co à ce projet actuellement. Une délégation de la firme, conduite par Tarmo Haehnsen, Vice-président chargé du business et du développement, a ainsi rencontré les représentants des autorités gabonaises, dont le ministre en charge des Mines, Christian Magnagna.

« Nous avons eu des échanges fructueux avec le ministre et nous avons pu lui présenter le rapport sur l’évolution des discussions que nous avons menées avec le groupe Eramet pour la concrétisation des exploitations », a affirmé le représentant de CMOC International.

La situation peut évoluer assez vite en fonction des pourparlers en cours. « Les terres rares, dont le prix était en hausse à la fin des années 2000, ont connu une baisse importante sur le marché. En revanche, il y a éventuellement un autre projet avec les phosphates et le niobium qui pourrait être viable. Nous sommes à la recherche et en discussion actuellement avec des partenaires potentiels qui pourraient reprendre en partie et développer le gisement de Maboumine », a récemment expliqué Christel Bories, Directrice générale déléguée de la compagnie française Eramet. La démarche de CMOC International s’inscrit ainsi dans cette démarche.