GABON-TOGO
Visite de travail de Faure Gnassingbé 

 

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, s’est entretenu ce jeudi avec son homologue togolais, Faure Essozimna Gnassingbé dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié de 24h que ce dernier a effectuée en terre gabonaise.

Au cours de leur entretien, les deux hommes ont échangé sur divers sujets, notamment sur la coopération bilatérale entre le Gabon et le Togo, la situation politique et sécuritaire en Afrique de l’ouest et centrale ainsi que sur l’intégration sous-régionale de leurs communautés respectives.

Se félicitant de l’excellence des relations entre nos deux pays, le chef de l’Etat gabonais et le Président Faure Essozimna Gnassingbé ont réaffirmé leur ferme volonté de renforcer davantage l’axe Libreville-Lomé.

Ayant en commun leur attachement aux valeurs de paix et de stabilité, Ali Bongo Ondimba et Faure Essozimna Gnassingbé, respectivement présidents en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), ont émis le souhait de mutualiser leurs efforts et d’asseoir ainsi le développement économique des deux sous-régions.

A savoir que Lomé va accueillir, dans les mois à venir, le sommet conjoint CEDEAO-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l’extrémisme violent. Et l’année dernière, à l’occasion du 5e sommet Union Africaine-Union Européenne, à Abidjan, les deux leaders ont déjà échangé sur le raffermissement des relations de coopération entre le Togo et le Gabon, et celle entre les sous-régions ouest-africaine et de l’Afrique centrale.

Selon la diplomatie togolaise, la rencontre de novembre 2017 entre les deux hommes ont porté essentiellement sur des sujets ayant trait à la coopération sud-sud notamment entre la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Le problème de terrorisme et de migration était également au menu.