EMPLOIS
Eviter l’exploitation des travailleurs étrangers

 

Une opération de contrôle de la situation des travailleurs étrangers est programmée au Gabon dans les prochaines semaines à travers le pays. Elle vise à mieux contrôler certaines pratiques qui tendent souvent à une exploitation de cette catégorie de travailleurs au Gabon.

De nombreux étrangers travaillent dans des conditions difficiles au Gabon depuis des années. Mais certains employeurs ne jugent même pas nécessaires de les déclarer auprès des autorités compétentes.

Si c’est la réalité depuis des années, c’est parce que ces employeurs en tiraient profit, d’une façon ou d’une autre. «Nous avons cette fâcheuse manie au niveau national de traiter les travailleurs étrangers qui nécessitent un niveau un peu plus faible de technicité comme des esclaves. Ce sont des gens qui n’ont pas de droits, qui ne sont ni enregistrés ni codifiés nulle part, personne ne sait combien ils sont, ce qu’ils font, où ils sont, ni qui sont leurs employeurs», a régi sur le sujet, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse, chargé de la Formation professionnelle, Arnauld Calixte Engandji Alandji .

Des mesures spécifiques doivent ainsi être prises afin d’éviter l’exploitation des travailleurs étrangers. C’est dans cette optique qu’une opération de contrôle devra être bientôt lancée. Cette opération permettra notamment de faire la lumière sur les zones d’ombre liées à l’emploi des travailleurs étrangers au Gabon selon le ministère du Travail.

Il faut rappeler qu’une certaine catégorie d’emplois est parfois réservée à des étrangers au Gabon alors que certains travailleurs ne disposent même pas d’autorisation de travail émanant des autorités locales. C’est souvent dans ce contexte que des nounous, des manœuvres en entreprise et des gardiens à domicile sont, souvent, exploités à fond par leurs employeurs, sans le moindre respect de la règlementation en vigueur au pays. L’opération de contrôle s’avère ainsi incontournable afin d’éviter les abus.