PARTENARIAT COMMERCIAL AVEC LE GABON
La Chine conforte sa position de leader

 

La Chine conforte sa place de leader des partenaires commerciaux du Gabon. Une position qu’elle détient depuis maintenant cinq ans et qu’elle n’est pas prête de céder. Selon les dernières statistiques officielles, la deuxième puissance économique du monde a assuré avec le pays un volume d’échanges de 1 024,7 milliards Fcfa en 2017 contre 747,1 milliards Fcfa en 2016.

Pour ce qui est de la balance commerciale entre la Chine et le Gabon, elle a affiché un excédent de 762,2 milliards Fcfa, en raison de la hausse des ventes de pétrole qui ont représenté 739,2 milliards Fcfa en 2017 contre 433,3 milliards Fcfa en 2016.

La Chine est également de plus en plus dynamique au Gabon dans le secteur extractif. Selon Ecofin, ses performances ont notamment progressé dans la commercialisation du minerai de manganèse qui s’est établi à 47,5 milliards Fcfa contre 26,6 milliards Fcfa en 2016. Ce qui représente une hausse de plus de 20 milliards Fcfa sur un an.

Cependant, les activités des entreprises chinoises dans la filière bois ont tendance à stagner : 100,3 milliards Fcfa de recettes en 2017 contre 100,5 milliards Fcfa en 2016.

La Chine, dans les échanges du Gabon avec ses partenaires, représente aujourd’hui 35% de parts de marché, tandis que les parts de la France s’érodent de 20%. Les autres principaux pays partenaires sont la Belgique, Trinidad et Tobago et l’Australie.

A savoir en outre que l’Asie est de loin le premier client des produits gabonais avec 54,2% des parts. Une évolution due principalement, selon toujours Ecofin, par les  commandes de la Chine, de la Malaisie et de l’Indonésie, «en liaison essentiellement avec les ventes du pétrole brut et les bois sciés et ouvrages du Gabon à destination de ce continent». L’Europe avec 23,9% des parts, et l’Amérique, 10,3% des parts, ferment le podium.