BICIG : Vers un départ de BIP Paribas

BICIG
Vers un départ de BIP Paribas

BNP Paribas prévoit de quitter le Gabon. Le Conseil d’administration de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig) devrait ainsi acter la cession de ses parts au Fonds gabonais d’investissement stratégiques (FGIS). Son Assemblée générale ordinaire est prévue le 19 juin prochain à Libreville.

« L’Assemblée générale ordinaire de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig) tiendra ses assises, le 19 juin prochain à Libreville, où le rachat des titres de la BNP Paribas par le Fonds gabonais d’investissement stratégiques (FGIS) figure en bonne place », selon l’AGP.

L’agence de presse qui a avancé en outre que le montant de la cession avoisinerait les 40 millions d’euros, soit 26 milliards de francs CFA. Aucune explication n’a été cependant donnée quant à la raison de cette décision. Selon les analystes, elle pourrait venir des difficultés économiques auxquelles le Gabon a dû faire face et ses répercussions sur l’ensemble des secteurs d’activités.

D’autres observateurs soutiennent que le départ de la BNP Paribas pourraient « élargir le faussée du partenariat entre la France et l’Etat gabonais ». Une situation que d’autres pays notamment de l’Asie. A savoir que la Chine est aujourd’hui le premier des partenaires économiques du Gabon avec un volume d’échanges de 1 024,7 milliards de francs CFA en 2017, le groupe français BNP Paribas vient allonger la liste des majors quittant le pays.

Par ailleurs, le personnel de sa filiale gabonaise ne cesse de se préoccuper de leur sort en cette période d’incertitude. « L’expérience de rachat au sein d’autres entités a débouché assez souvent sur des licenciements ».

Enfin, AGP a noté que quelques jours avant l’annonce de la cession des titres de BNP Paribas au Fonds gabonais d’investissement stratégiques (FGIS), l’Administrateur directeur général de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie, Claude Ayo Inghenda est décédé (30 mai 2018). Son successeur serait probablement connu au terme de ce prochain Conseil d’administration.