TRANSPORT AÉRIEN : Le Premier Ministre a reçu Ndoundangoye et Descours

TRANSPORT AÉRIEN
Le Premier Ministre a reçu Ndoundangoye et Descours

Le Premier Ministre, Emmanuel Issoze Ggondet a reçu ce matin en audience le Ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye, qu’accompagnait le Directeur General d’Air France Afrique Centrale Fréderic Descours. Au menu, l’incident survenu le 2 juin dernier à l’aéroport international Léon Mba de l’Airbus A340 assurant la liaison Paris-Libreville-Paris.

Le Ministre des Transports a saisi l’occasion pour souligner qu’à travers notamment  l’Anac ou l’Agence nationale de l’aviation civile, les autorités gabonaises veillent scrupuleusement aux conditions de sécurité et de sureté des appareils et des passagers. Le Directeur General d’Air France Afrique Centrale, Fréderic Descours, a pour sa part indiqué que sa compagnie a pris toutes les mesures qui s’imposaient en de telles circonstances. Avant d’ajouter que ce regrettable incident n’impacte en rien les 70 ans de collaboration entre Air France et le Gabon.

Pour rappel, c’est une « défaillance généralisée des tableaux de bord » qui était à l’origine de l’annulation du vol AF977 du transporteur français du 2 juin. Ce qui avait causé le mécontentement des passagers qui, autour de 2heures du matin, ont été évacués de l’appareil. Certains de ces passagers s’étaient plaints de la manière dont ils furent pris en charge.

A savoir enfin qu’Air France au Gabon, ce sont environ 110.000 vols tous les ans, 8 à 10.000 tonnes de fret tous les ans, 5000 nuitées et entre 14 et 15 milliards de FCFA injectés dans l’économie gabonaise pour ses besoins d’exploitation. Des chiffres qui font de la compagnie d’un des poids lourds économiques du pays. Une position qui la contraint également de mieux faire que les autres notamment en matière de qualité de services.