LAMBERT-NOËL MATHA

Le membre du gouvernement poursuit sa campagne d’explication sur le critère du Département comme élément de base d’un siège de sénateur, et décliné la pondération pour les cas spécifiques de Libreville, Owendo et Akanda. Rappelons qu’au Sénat, Lambert-Noël Matha a justifié le chiffre de 52 sénateurs. Il a reconnu et reprécisé le droit d’amendement du Parlement dans notre démocratie; tout en rappelant que l’Exécutif milite pour le maintien du bicaméralisme dans notre pays contrairement à ceux qui suggéraient la suppression pure et simple de cette première Chambre