COOPÉRATION AGRICOLE
Le Gabon se rapproche du Bénin

Dans un souci de faciliter la coopération agricole entre les pays du continent africain et entres les pays de l’hémisphère sud en général, le ministère gabonais de l’Agriculture et de l’Elevage promeut les échanges avec les pays de la région, dont le Bénin.

Il est question notamment de tirer des leçons à partir des expériences des pays partenaires. C’est dans cette optique que le ministre Biendi Maganga Mousssavou s’est récemment rendu au Bénin pour répondre à l’invitation de son homologue Cossi Gaston Dossouhoui.

Les deux hommes ont évoqué ensemble les possibilités de coopération et le processus d’intégration du Gabon au sein de la « Coalition pour le développement de la riziculture en Afrique » ou initiative CARD. Un processus déjà enclenché depuis deux ans maintenant.

Cette initiative a été proposée par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Son objectif est de faire face à l’importante demande en produit rizicole en Afrique et à appuyer l’effort personnel des pays africains à accroître la production de riz.

L’initiative CARD s’appuie sur les structures et les programmes tels que le Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO), le Programme global africain pour le développement de l’agriculture (CAADP) et l’Initiative africaine sur le riz (ARI).

Le ministre gabonais a ainsi visité au Bénin, dans la région de Cové, une exploitation rizicole de 250 ha où travaillent 12 coopératives qui comptent environ 200 agriculteurs.  Cette exploitation produit 3000 tonnes de riz par an, grâce à un rendement de 6 tonnes  à l’hectare pour deux récoltes annuelles.

«Le Bénin produit près de 300 000 t de riz padi par an avec un encadrement scientifique et technique issu de ses lycées et écoles agricoles et l’appui des chercheurs du cru. Le tout renforcé par Africa Rice, initiative CARD », a rapporté le ministre gabonais après la visite de terrain.