FIN DU RAMADAN : L’Aïd el-Fitr fêté ce vendredi

FIN DU RAMADAN
L’Aïd el-Fitr fêté ce vendredi

Les musulmans du monde entier fêteront ce vendredi 15 juin l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne, qui symbolise la fin du ramadan. Dans son allocution de la veille, le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), l’imam Ismaël Oceni Ossa, a indiqué que 696 heures se sont écoulées entre la dernière annonce marquant le début du mois béni de ramadan, et celle-ci signifiant la fin de ce mois de grâce et son départ définitif.

C’est ce jeudi que le président du CSAIG, l’imam Ismaël Oceni Ossa, a solennellement signifié la fin du jeûne du mois de ramadan. Au cours de son adresse, il a notamment rappelé que « c’est au seigneur Allah que les musulmans doivent la révélation de leurs états intérieurs, la force de cette introspection éclairée et la contemplation incitatrice de sacrifice consenti ».

L’imam a en outre signifié que « nous devons ces heures de grande dévotion à la succession des jours et des nuits dont seul Allah assure l’alternance. C’est ici l’opportunité de rendre davantage grâce à Allah de nous avoir désiré avant qu’on ne le désire à travers les rites divers et variés, caractérisant ce mois de piété ».

« En ce moment, au mois béni de ramadan de l’an 1439 du calendrier hegerien, nous implorons Allah afin que tous nos méfaits nous soient pardonnés, nos bienfaits parachevés et agréés. Que la constance dans l’adoration soit notre quotidien et qu’il le préserve de tout acte susceptible de rendre caduque nos acquis culturels », a-t-il aussi imploré.

Enfin, selon l’Agence de Presse Gabonaise (AGP), au nom de la communauté musulmane du Gabon, l’imam Oceni Ossa a tenu à remercier solennellement les différentes communautés chrétiennes, particulièrement leur leader pour la solidarité exprimée lors des quelques événements de l’extrême gravité et les autorités du pays en tête desquelles le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba.