SECTEUR MINIER
Contribution non négligeable de la GSEZ

La mise en service de deux nouveaux ports par Gabon special economic zone (GSEZ) en collaboration avec le groupe Olam a largement contribué à booster le secteur minier au Gabon, avec une contribution au PIB qui a franchi le cap des 4% pour le secteur en 2017.

L’augmentation du nombre de rotation des navires est estimée autour de 14% depuis la mise en service des ports en question.

La qualité de service et les performances portuaires ainsi que la réduction du temps d’attente des navires ont ainsi nettement évolué au niveau du port General Cargo de GSEZ. Au lieu de quatre jours auparavant, ce temps d’attente est réduit à environ 24 heures aujourd’hui.

De son côté, la contribution de GSEZ Mineral Port en ce qui concerne l’exportation de minerai de manganèse a été également essentielle. Ce port a en effet permis d’exporter environ 4,8 millions de tonnes métriques de minerais, soit un cinquième des volumes exportés par le Gabon.

En outre, d’après une étude réalisée par l’économiste Mays Mouissi, GSEZ Mineral Port a également contribué à l’accroissement des exportations d’huile de palme de 600%, à la baisse de 40% des tarifs d’acconage et à l’introduction de la tarification à la boîte au Gabon.

Cette infrastructure a ainsi accueilli 25 navires en 2017. Pour chaque navire à l’export accueilli, GSEZ Mineral Port a effectué un chargement moyen de 32 000 tonnes.

Cette contribution a permis l’accroissement des capacités de stockage, l’augmentation de la production ainsi que la bonne tenue des cours du manganèse, en tenant compte cependant du rôle joué également par le Port minéralier d’Owendo. Au final, c’est le secteur minier qui bénéficie de ces améliorations en termes de service portuaire et de transport des minerais.