INDUSTRIALISATION ET ENTREPRENARIAT
Carmen Ndaot au micro

Le ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat National, Carmen Ndaot était l’invité du 11 juin du ‘’dafreshmorning’’. Avec les animateurs de ce programme, le membre du gouvernement a partagé sa vision sur les questions liées à la politique de l’industrialisation et de l’entreprenariat au Gabon.

Dès l’entame de ce débat, le membre du gouvernement a indiqué que la stratégie nationale d’industrialisation est adossée au Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Le PSGE a mis en lumière certaines filières qu’il faut absolument développer : le bois, l’agriculture, les mines, le BTP… l’objectif de cette réforme est de la faire valoriser au Gabon par des entreprises locales », a-t-elle soutenu.

Carmen Ndaot qui a aussi rappelé que les efforts déployés sous l’impulsion du Président de la République se sont traduits par l’arrivée des entreprises au Gabon pour former la main d’œuvre locale. « Le but est d’avoir la croissance du PIB, la multiplication des exportations et la création des emplois ».

Au niveau de la Zone économique à régime privilégié  de Nkok, le ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat National a confié qu’il est prévu la création d’une zone d’investissement du marché local.

Enfin, concernant l’entreprenariat au Gabon,  le ministre a noté deux faiblesses : l’absence de communication sur les résultats et la mise en place d’un écosystème pour faire comprendre aux gens l’importance malgré le succès de plusieurs  champions nationaux.

« Le chef de l’Etat tient beaucoup à l’entrepreneuriat, l’auto emploi reste une voie pour renverser la tendance du chômage, la stratégie est donc de former les gens dans la gestion des entreprises. Des structures d’accompagnement, les incubateurs sont destinés à leur accompagnement.  La liste de celle-ci est située dans  les locaux de l’espace PME », a-t-elle également affirmé.