CONSEIL INTERMINISTERIEL
La Loi des Finances Rectificative au menu

Le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a réuni, ce mercredi à Libreville, les membres du Gouvernement autour d’un conseil interministériel, pour examiner le projet de Loi des Finances Rectificative pour l’exercice 2018 qui sera soumis au prochain Conseil des ministres et au Sénat pour examen et adoption.

Ce projet de texte intègre les mesures prioritaires annoncées par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le 31 décembre 2017 et les recommandations du task force sur les finances publiques qui vient de remettre au Président de la République le rapport de ses travaux.

Selon le gouvernement, le projet de loi des finances rectificative a pour objectif, la poursuite des efforts d’optimisation des recettes, la maitrise des dépenses publiques, l’amélioration du cadre des affaires, la compétitivité économique de notre pays et l’amélioration de la qualité des services aux citoyens. Il vise également à relancer la croissance et l’emploi

Selon l’AGP, ce projet de loi des finances rectificative qui sera examiné au prochain Conseil des ministres et soumis au Sénat pour examen avant adoption, vise avant tout à donner plus de vigueur à la croissance afin de booster l’emploi.

Elaboré conformément aux dispositions de l’article 47 de la constitution, le texte à l’examen s’inscrit dans la poursuite de la mise en œuvre du Plan de Relance Economique (PRE), soutenu par le Fonds monétaire international (FMI) et mis en œuvre depuis la fin du semestre 2017.