«JOURNEE INTERNATIONALE DES VEUVES »
Tenue d’une conférence-débat

En marge de la Journée internationale des veuves célébrée le 23 juin de chaque année, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba a organisé le 20 juin une conférence-débat sur la situation des veuves au Gabon.

En effet, l’instauration de cette journée mondiale par une résolution de l’ONU en 2010, sous l’impulsion de la Première Dame, Sylvia Bongo Ondimba, et de la diplomatie gabonaise, a permis de lever le voile sur la spoliation des veuves.

Depuis 7 ans, plusieurs dispositions ont été adoptées sur les plans législatif et règlementaire, des actions de sensibilisation ont été menées sur toute l’étendue du territoire afin d’améliorer la protection et l’accompagnement du conjoint survivant dans l’acquisition de ses droits.

Cette conférence-débat, abritée par l’auditorium de l’Ecole Ruban vert et animée par plusieurs experts de la question, tels que des anthropologues, linguistes, psychologues, spécialistes en droit public, magistrats et divers acteurs des ministères impliqués et de la société civile, a pour but de faire le bilan et d’envisager les perspectives d’avenir.

Sylvia Bongo Ondimba, dans son discours d’ouverture, a remercié l’ensemble des acteurs qui œuvrent quotidiennement pour bannir ce fléau de notre société et a rappelé que de nombreuses veuves sont encore victimes de stigmatisation et de violences. C’est pourquoi, nous devons continuer la mobilisation pour faire changer les mentalités et faire appliquer la loi.

Une journée de sensibilisation est également prévue en partenariat avec les étudiants en droit et en anthropologie de l’Université Omar Bongo, le 22 juin. Impliquer ces futurs leaders au sein de nos communautés et de notre Nation contribue à envisager un meilleur avenir pour les veuves au Gabon.