SAMU SOCIAL
Partenariat avec l’Office national de l’emploi

Le Samu Social gabonais et l’Office national de l’emploi viennent de conclure un partenariat dans le but d’orienter les personnes démunies en matière de recherche d’emploi.

La convention de partenariat entre les deux entités a été signée le 26 juin dernier à Libreville. Le Samu Social et l’Office national de l’emploi affichent la volonté de soutenir les personnes vulnérables, notamment pour la recherche d’emplois qui devraient leur permettre un revenu régulier.

«Nous avons un certain nombre d’offres d’emplois insatisfaites dans des secteurs d’activités telle que l’agriculture. Nous constatons que les Gabonais ne s’intéressent pas aux métiers qui s’y rattachent, bien qu’étant dans un pays dont la terre est fertile. Or, ces métiers sont rémunérés à au moins 150 000 francs par mois, en plus du fait que les travailleurs sont déclarés à la CNSS et à la Cnamgs», a expliqué le Directeur général de l’ONE, Hans Landry Ivala, qui a également spécifié lors de la signature de la convention que le principal objectif consiste à «sortir les personnes vulnérables déjà prises en charge par le Samu social de l’assistanat, pour qu’il retrouve leur dignité».

De sont côté, le Directeur de Samu Social, Wenceslas Yaba, est persuadé qu’il faut d’autres démarches pour aider les personnes vulnérables.  «Ces personnes démunies, c’est bien de les prendre en charge, c’est bien de les traiter gratuitement tel que certains pays de l’Afrique nous l’envient. Mais cette fierté avait une grosse épine dans le talon. Que fait-on de ces personnes amenées à solliciter ad vitam æternam les services de l’Etat par le biais du Samu social quand on sait qu’elles n’ont pas d’emploi ?», s’est-il demandé.

A noter que depuis le début de ses activités, il y a environ  dix mois, le Samu social gabonais a pris en charge plus de 40 000 personnes dont la plupart sont des chômeurs.